4 juil

N’essayez pas d’acheter un appartement à Aix-en-Provence si vous êtes en CDD !

real-estate-3337032_1280

Alors que le nombre d’embauches en CDD ne cesse d’augmenter, la part des emprunteurs en CDD, elle, ne progresse que très lentement… Vous cherchez un bien immobilier, comme une maison ou un appartement, à Aix-en-Provence, ville du sud de la France où il fait bon vivre ? Un conseil : n’essayez pas d’emprunter seul si vous êtes en CDD.

Selon les derniers chiffres de la DARES (Direction de l’Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques) publiés récemment, la part des embauches en CDD a fortement augmenté ces 25 dernières années, passant de 76 % en 1993 à 87 % en 2017. Malheureusement, ces personnes ont du mal à emprunter. Les banques ont deux freins majeurs : 83% des contrats des CDD sont signés sur des durées inférieures à un mois (contre 57 % en 1998) et seuls 20 % des CDD deviennent des CDI au bout d’un an contre 50 % en 1982 (source : France Stratégie).

Seulement 1,7 % des emprunteurs en CDD au 1er semestre 2018
Mais si la grande majorité des nouvelles embauches se fait en CDD, 88 % des employés en France sont en réalité en CDI contre 12 % en CDD (si l’on exclut les intérimaires), une proportion que l’on ne retrouve pas chez les emprunteurs : en 2018, seul 1,7 % des aspirants à la propriété sont en CDD, contre 87 % en CDI, lorsqu’ils empruntent seuls… Parmi les autres catégories minoritaires, mais mieux représentées, on trouve également les TNS (travailleurs non-salariés) (6%), ou les retraités (2 %).  « Par définition un CDD est un contrat de travail qui prendra fin au bout de quelques mois – voire même quelques jours – alors que la durée initiale d’un crédit est de 21 ans en moyenne avec une durée de remboursement effective de 8 ans…, explique Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.com, réseau de courtage en crédit. Dans ces conditions, il est difficile pour les banques de prêter à long terme en ayant une visibilité à court terme sur la pérennité des revenus qui permettront à l’emprunteur de rembourser sa mensualité. »

Autre argument : comparativement aux autres salariés, les salariés en CDI présentent un risque de chômage très faible. Leur probabilité de perdre leur emploi l’année suivante est de l’ordre de 2 %, contre 13 % pour un titulaire de CDD, et 22 % en intérim.

O.D. / Bazikpress © Pixabay

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée